+32 (0) 473 45 60 90

info@apad-asbl.be

M

Accréditation 2021 : faisons le point !

Nombreux sont celles et ceux qui, en ce dernier trimstre, cherchent à se mettre en ordre pour leur accréditation. Cette année étant la dernière à être une année exceptionnelle (en terme de nombre d’unités), nous faisons le point avec vous.

1. Pas de réduction sur le nombre d’unités à faire : donc 100 UA, soit 150 heures.

2. Uniquement les webinaires EN DIRECT entrent dans l’accréditation pour MAXIMUM 50 UA en 2021.
NB 1 : Dès 2022, seules 30 UA seront admises
NB 2 : Un seul webinaire/jour est autorisé pour l’accréditation.

3. Les séances de Peer Reviews restent obligatoires.

4. Vous DEVEZ assister à des cours accrédités en présentiel : minimum 50 UA (si vous faites les autres 50 UA en webinaire).

5. Le montant de l’honoraire s’élève à 3011,29€

Règlement complet

Points d’attention

Le rappel ci-dessus n’est pas une règle absolue, il peut y avoir des exceptions et des points d’attention à prendre en compte.

1. Lors de votre demande d’accréditation (entre le 01/01/2022 et le 31/03/2022), vous pourrez choisir dans quels domaines vous voulez “acter” vos webinaires si vous en avez fait plus que 5. Le programme informatique ne le permet pas encore mais cela devrait être opérationnel à l’avenir.
NB : les demandes d’accréditation ne se font plus que de manière électronique via MyInami.

2. Si vous bénéficiez de reports d’unités de 2020 pour l’année 2021, ceux-ci seront pris en compte comme pour les années précédentes (max. 60 UA de report).

3. Seuls les webinaires organisés par des organisateurs agréés dans le système d’accréditation INAMI des dentistes seront pris en compte.

Nos formations

Obligation d’affichage de tarifs

Comme nous vous l’expliquions lors de notre webinaire sur les contrôles dans les cabinets dentaires par le SPF, les prestataires de soins auront l’obligation d’afficher leurs tarifs.

La commission Santé de la Chambre a approuvé mardi une proposition de loi de Gitta Vanpeborgh (Vooruit) imposant aux prestataires de soins d’afficher leurs tarifs dans leur salle d’attente ou sur leur site web.

Ceux-ci devront être clairs et lisibles. La communication devra en outre préciser les différences entre le tarif, le remboursement, le ticket modérateur et les éventuels suppléments.

Voir le replay du cours